VIOLENCES SEXUELLES SUR ENFANT : LES CONSÉQUENCES A L’AGE ADULTE

Plus les violences sexuelles ont lieu tôt dans la vie,  plus les conséquences sur la santé sont lourdes et durables : avoir subi des violences dans l’enfance est un des déterminants principaux de l’état de santé adulte (Rapport du Dr Salmona).

Une prise en charge rapide de la victime  permet tout d’abord de protéger la protéger de l’agresseur. Et l’accompagnement immédiat permet de diminuer considérablement les symptômes post-traumatiques de la victime.

Mais le silence imposé aux enfants en font des proies idéales pour les prédateurs qui vont en abusés et les agresser à répétition pendant des mois, voire plus. Les enfants doivent porter un fardeau très lourd, des années durant, avec un sentiment de grande souffrance, d’humiliation, de  peur et de stress quasi permanent.

L’enfant développe au fur et à mesure des agressions un haut niveau d’anxiété et un sentiment d’abandon et de colère qui viennent entraver leur développement psychologique et bouleverser à jamais l’équilibre sur lequel ils doivent se construire.

Ils mettent alors, courageusement,  toute leur énergie à oublier, à ensevelir ce secret et vivent des années durant souffrance et solitude.

Les violences sexuelles exercées sur les enfants entravent et bouleversent donc,  à jamais,  leur équilibre psychologique, et ont un impact  très lourd sur leur  vie à l’âge  adulte.

LES CONSÉQUENCES DES VIOLENCES SEXUELLES A L’AGE ADULTE :

Conséquences psychologiques : Les victimes vivent souvent avec un sentiment écrasant de culpabilité et de honte, une perte importante de confiance et d’estime de soi, des peurs irrationnelles ou des phobies. Elles développent une  attitude craintive en général, épisodes et cumulent tristesse, symptômes dépressifs, cauchemars, et un niveau d’anxiété

Conséquences sur le comportement : Les chercheurs s’accordent de plus en plus pour dire que la violence envers les enfants est associée à une foule de problèmes de comportement qui se manifestent à l’âge adulte : Addiction (tabac, alcool, drogues…) conduites à risques, Troubles alimentaires (boulimie, anorexie, tentatives de suicide.  Ces modes de comportements profondément ancrés chez  l’adulte,  sont les conséquences des stratégies d’adaptation et d’évitement mises en places par les enfants pour supporter l’insupportable.

 Conséquences sur les études : Les troubles développés ne leur permettent pas de suivre leur scolarité avec la concentration nécessaire. Ils sont perturbés, agités et décrochent plus facilement. (Des recherches montrent même que  de façon répétée, que les enfants maltraités ont un fonctionnement intellectuel réduit et réussissent très mal dans leurs études).

Conséquences sur la santé : Les répercutions physiques des violences sexuelles faites sur les enfants sont prouvées par toutes les études scientifiques menées sur le sujet  : maladies auto-immunes, obésité, troubles cardio-vasculaires, cancer, diabète, douleurs chroniques inexpliquées problèmes gastro-intestinaux, des migraines, des problèmes respiratoires, de l’hypertension, des douleurs continues, et tous les symptômes liés au stress

 Les violences intrafamiliales et les violences sexuelles sont les violences qui ont les plus graves conséquences les plus durables sur la santé psychique et physique. Elles ont un impact catastrophique sur la qualité de vie des victimes, avec une dégradation de leur vie personnelle, familiale, amicale, amoureuse, sociale, scolaire et professionnelle. (Dr Salmona)

 

7 Commentaires sur “VIOLENCES SEXUELLES SUR ENFANT : LES CONSÉQUENCES A L’AGE ADULTE

  1. charlier says:

    Ils faut être sans pitié pour ses monstres qui brisent pour toute la vie la vie des enfants agressés,
    Il ne faut jamais transiger ainsi demander aux mamans qui découvrent cette horreur de ne surtout jamais transiger sur la décision qui s’impose et qui doit-être la leur consistant quand elles ont acquis la preuve de ces actes odieux.? Celle consistant a déposer une plainte à la gendarmerie.

  2. Sara Cirimwami Malekera says:

    Je voudrai connaitre une autre solution que se faire prendre en charge par un psychologue .
    Pourriez-vous m’aidez ?

  3. Benard Françoise says:

    Bjr ma fille a été abusé dans l’enfance aujourd’hui âgée de 31 ans elle me rejette toujours depuis cette agression. Je ne sais pas comment réagir j’ai peur de la blessé. Ou trouver de l’aide. Cdt

    • Dawn says:

      Bonjour,
      J’ai été abusée enfant et j’en ai voulu à ma mère longtemps de ne pas m’avoir protégée. Ce qui nous a aidé dans notre relation c’est qu’elle m’a dit qu’elle était désolée de ne pas avoir pu me protéger, de n’avoir pas compris ce qui se passait, qu’elle ait été à l’écoute de ma souffrance, des conséquences terribles de ces abus dans ma vie d’adulte, de mes combats. Nous avons aujourd’hui une belle relation, reconstruite. Je vous encourage à lui montrer que vous vous intéressez à ce qu’elle a vécu, que vous l’aimez, que vous êtes blessée de ce qu’elle a vécu. La situation peut s’arranger. Patience, amour et courage !

  4. Bureau A says:

    Ayant subit des abus répétés (10 à 17 ans) par un membres de ma famille. Je n’ai jamais réussi à tourner la page. Je suis fréquemment sujette à des crises d’angoisses, de paniques, de terreurs nocturnes, de somnambulismes. De phases dépressives, auto-mutilation, envie de disparaître, de phases suicidaires. Ma vie sentimental en temps que femme, m’a amené à me mettre avec des hommes toxiques et manipulateur qui ont profité un maximum de cette fragilité émotionnel. C’est un cercle vicieux et sans fin.

  5. Joce says:

    Merci pour ces précisions, mais aujourd’hui les agresseurs ne reconnaissent pas les faits et les enfants très jeunes qui ont subi ces crimes, ne sont pas en mesure d’en avoir conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *