UNE NOUNOU DEUX FOIS INQUIÉTÉE MAIS RELÂCHÉE, L’ENFANT EST MORT À LA TROISIÈME AFFAIRE PORTÉE DEVANT LA JUSTICE

La “nourrice” avait donc déjà fait face à la justice pour 2 affaires de maltraitance d’enfants !

“L’infraction non caractérisée” lui avait permis dans la première affaire d’être relâchée de sa garde à vue. A nouveau soupçonnée de maltraitance, la brigade des mineurs conclut dans la deuxième affaire à “l’accident domestique”. Dans la 3 affaire portée devant la justice….l’enfant est mort.
La justice ne doute plus : il y a eu maltraitance !
Alors que tous les “warnings” étaient au rouge avec deux saisines de la justice pour des soupçons de maltraitance sur mineurs, la brigade des mineurs conclut donc à un accident domestique !
Quand on pense que cette brigade est spécialement formée pour agir contre toutes les formes de maltraitance envers les mineurs, on ne peut être qu’être révolté par leur diagnostic !
‘L’accident domestique” est la justification classique de tous les parents maltraitants ! Ce qui est plus insupportable, c’est que les enfants concernés sont en bas âge, donc ne peuvent pas s’exprimer : Les mesures de protection auraient dû être d’autant plus importantes que les enfants n’avaient pas encore accès à la parole et ne pouvaient dénoncer.
Eva a 16 mois, elle fait ses dents… donc elle pleure, il n’en faut pas plus à la nourrice pour la balancer en l’air jusqu’à ce qu’elle se calme.. En effet Eva se calme, elle est calme à tout jamais…
Après 2 classements sans suite, Eva est morte, cette fois-ci la justice ne doute pas, il y a eu maltraitance.
Faut-il en arriver à ce que les enfants soient morts pour que la justice puisse sortir de la sacro-sainte présomption d’innocence ?
Cette meurtrière au lieu d’être derrière les verrous depuis plusieurs années était en liberté, elle torturait tranquillement des nourrissons.
Car si c’est la 3ème affaire portée devant la justice, nul doute qu’avec un profil aussi dangereux, cette personne a continué d’exercer sa violence inouïe sur les enfants dont elle avait la garde
Combien de parents qui ,récupérant leurs enfants, n’auront pas compris pleurs, angoisses et symptômes post-traumatiques ? Quand des professionnels formés pour déceler la maltraitance n’y voient rien du tout, comment des parents non informés du fléau qui ravage la France : la maltraitance des enfants et les dysfonctionnement coupables des services de la protection de l’enfant, auraient-ils pu imaginer l’inimaginable ?
Les parents ont confié leur trésor, à une nounou qui lance en l’air les enfants pour les calmer, qui a été inquiétée deux fois par la justice pour des soupçons de maltraitance ! Combien de parents ont été informés des deux classements sans suite ?
Aujourd’hui il a manqué dans le box des accusés : nos institutions de protection des enfants.

Les enfants de notre pays ont beaucoup de soucis à se faire. C’est un fait : la justice ne protège pas les enfants. Entre les prédateurs d’enfants aux récidives multiples car relâchés par la justice au bout de quelques mois d’incarcération, et les professionnels de l’enfance maltraitants qui même inquiétés bénéficient de la présomption d’innocence ….
L’avenir de notre pays n’est donc pas assuré.

L’ENFANCE AU COEUR dénonce.

 

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-le-troublant-passe-de-la-nourrice-accusee-de-la-mort-d-eva-26-02-2020-8267469.php?fbclid=IwAR0SSafVbCrlWUuvz8t36TyE1XpdZrnZ78RwBiVOLYmxhGJ9duYXwYsP09Q

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *