Un article dans le journal Le Monde sur les mères protectrices

Dans cet article Le Monde révèle l’affaire d’une mère suivie par L’ENFANCE AU COEUR. Cette maman a vu la garde  de ses enfants exclusivement confiée au père malgré les signalements des professionnels de la santé et la parole très crédible des enfants sur les viols subis.  Contactée par la journaliste  Me CERRADA, avocat référent de L’ENFANCE AU COEUR  confirme que « l’aliénation parentale » est une théorie souvent utilisée par les services socio-judiciaires  pour discréditer la parole de l’enfant, aboutissant finalement à la disqualification et à l’éloignement de la mère ( parent protecteur)  au profit de l’agresseur à qui l’enfant est remis par décision judiciaire !

L’ENFANCE AU COEUR se réjouit qu’enfin, le sujet des mères contre lesquelles le système judiciaire se retourne dès qu’elles protègent leurs enfants, soit enfin abordé par les médias.  Le SAP( Syndrome d’Aliénation Parentale) est une théorie selon laquelle dès que l’enfant révèle des violence sexuelles, il s’agit de mensonges inventés par la mère dans le but de nuire au père.  La mère privant  l’enfant de toute faculté mentale ( aliénation), ce dernier finirait par croire qu’il est en effet violé par le père.  Sur la base de cette théorie qui n’a rien de scientifique, la justice octroie un droit de garde exclusif au père dès que l’enfant dénonce des agressions sexuelles. Pour la justice, il s’agit  de restituer l’image du père auprès de l’enfant.  Sa parole  n’a  aucune valeur, puisqu’il est aliéné.  La mère elle, étant devenue le danger, n’a plus accès à son enfant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *