PLACEMENTS ABUSIFS ET FABRIQUE DE DÉLINQUANTS PAR L’ETAT

Arracher violemment à sa famille un enfant pour le placer (parfois du jour au lendemain) au sein d’un foyer d’accueil alors qu’il n’y a aucun fait de maltraitance est une pratique de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Des dizaines de témoignages sur les placements abusifs sont relatés chaque année par des parents, des associations d’aide aux enfants maltraités et  par leur avocat. Il sagit dune véritable violence institutionnelle qui brise des familles.

Si, parmi les placements, 20 % sont prononcés pour cause de maltraitance ou de violences sexuelles, la très grande majorité reste corrélée à des carences éducatives et, plus largement, aux conséquences de la situation précaire des familles.

50 % des placements d’enfants pourraient être évités grâce à l’accueil chez les oncles, tantes ou grands-parents. Mais ces derniers sont souvent délibérément ignorés ; ils ne sont pas considérés comme des tiers dignes de confiance. A la pauvreté s’ajoute la tristesse de la séparation !

Enfants de personne

 De plus, ces enfants sont placés, déplacés, replacés… comme des pions sur un vaste échiquier de malheurs.

Leur santé psychologique de ne fait qu’empirer, car le confort matériel qu’ils reçoivent (et encore, pas toujours) ne comble pas leur sentiment d’abandon. Privés de relation stable et durable avec des adultes qui devraient les aider à grandir, ils deviennent « les enfants de personne ».

Un placement non adapté a des conséquences dramatiques. Comment imaginer qu’un enfant puisse se construire sans nouer de liens affectifs  ou lorsqu’il a été brutalement coupé du parent qu’il aimait ?

Autres cas incompréhensibles : lorsque des familles d’accueil se voient retirer la garde de jeunes enfants parce qu’elles les aimaient trop ! La Fédération des assistants familiaux explique que le trop grand attachement est un des motifs de retrait des enfants !!!

Pourquoi ce manque d’intérêt pour les 248 000 mineurs actuellement confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) ?

Trop peu de ces dysfonctionnements sont portés à la connaissance du public. Une véritable omerta règne à tous les échelons. « On sait mais on ne peut rien faire », avouent certains officieusement…

Les parents sont désignés comme des coupables à rééduquer ou à punir ; leur mission éducative est niée. Ils portent rarement plainte, ne comprenant pas les procédures de l’ASE qui ont conduit au placement de leur(s) enfant(s) dans des foyers ou familles d’accueil.

En ne cherchant pas d’autres alternatives au placement, on prive ces enfants du droit de grandir dans un environnement sécurisant. Et lorsqu’ils sont ainsi placés jusqu’à leur majorité, quels adultes peuvent-ils être ? Ils sont fragiles, très fragiles…

Enfant placé et échec solaire

Le suivi scolaire des enfants par l’ASE est insuffisant.

Une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) confirme que ces enfants ont de grandes difficultés à suivre une scolarité normale. Ils ont donc nettement moins de chances d’obtenir un diplôme. Pourquoi ne pas proposer un parrainage scolaire qui offrirait à ces enfants, cabossés par toutes sortes de ruptures dans leur parcours, un lien durable dont ils ont tant besoin ?

A leur majorité, certains peuvent bénéficier d’un contrat jeune destiné à financer leurs études, mais jusqu’à leur 21 ans seulement ! Après, rien n’est prévu pour eux. En conséquence, 40 % des SDF viennent de l’ASE… Ce pourcentage effarant vaut plus qu’un long discours.

Le drame se poursuit souvent de la rue à la prison, quand le jeune ne se suicide pas…

L’ENFANCE AU COEUR VEUT ROMPRE CE SILENCE.

NOTRE SOCIÉTÉ DOIT PRENDRE CONSCIENCE DE L’URGENCE : SOUTENIR CES ENFANTS INVISIBLES ET OUBLIES

Le système fabrique des délinquants, et personne ne veut en porter la responsabilité !

Les acteurs de l’aide sociale à l’enfance sont paralysés par la peur, peur de perdre leur travail ou leurs subventions. Quand auront-ils enfin le courage de se remettre en cause, afin que l’enfance maltraitée soit correctement prise en considération ?

« Faire en sorte que la protection de l’enfance ne soit plus l’angle mort des politiques », fut l’un des objectifs de Laurence Rossignol lorsqu’elle était ministre des Famille, de l’Enfance et des Droits de la femme entre 2016 et 2017. Une sonnette d’alarme tirée dix ans après le vote de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance…

 

98 Commentaires sur “PLACEMENTS ABUSIFS ET FABRIQUE DE DÉLINQUANTS PAR L’ETAT

  1. Mylène FEUGNET says:

    Bonjour, je suis la Présidente de l’association Einstein, qui œuvre pour faire cesser les abus des services sociaux envers les enfants porteurs de troubles du neurodevelopement, en effet, ceux-ci, font l’objet une fois sur 4 d’au moins une IP voir d’un placement sans motifs… contactez-moi svp einstein.association@gmail.com

    • NATHALIE LESQUELIN says:

      bonjour je subis une grande injustice jusqu a ce jour ou cela continue on m a enleve mon enfant a cause de mon ex qui est manipulateur pervers narcissique je suis en grande detresse je recherche de l aide et surtout proteger mon bb de son pere qui l a violente physiquement et psychologiquement

      • GHARBI says:

        Nous avons 4 enfants placés depuis 08/2022 et les services de l’ase effectuent des faux en écriture Public contre notre famille pour justifier un maintient de placement auprès du magistrat.
        Celui ci à refusé dernièrement la demande de l’ase de nous supprimer totalement nos droits de visites médiatisées et appels téléphoniques sous prétexte que nos enfants étaient fatigués de se déplacer en véhicule chaque semaine.
        La réalité est que l’ase est en sous effectif et refuse de transporter nos enfants jusqu’au point de rencontre et cela à été mentionné par un courrier officiel auprès du Magistrat.

        Nous avions pourtant été autorisé à des sorties libres d’une durée de 4 heures avec nos enfants pendant plus de 2 mois.

        • Van Der Vlag says:

          Le juge m’a retiré la garde de ma fille j’ai seulement le droit de la voir 1h 2 fois par mois
          Elle a été confier à mes parents
          On m’a retiré la garde sans preuve seulement sur des dires de mes parents que ma fille été en danger avec moi parce que mon appartement été trop sal mon frère a dit que j’étais alcoolique et que je ne donner pas le bain à ma fille ni à manger tout le temps ce qui est complètement faux
          J’ai fait appel mais ça peut prendre 1 à 2 ans
          Pouvez vous m’aider
          Ma fille est malheureuse elle me réclame s’endort super tard
          Je suis anéanti j’ai une avocate mais c’est ma fille je l’aime plus que tout elle n’a jamais manqué de rien
          Il faut qu’elle revienne avec sa maman moi qui l’élever seule depuis 4 ans
          Aidé moi sil vous plait dans la du possible je vous en pries

      • Saupin says:

        On vient de m’enlever mon fils sur simple dénonciation calomnieuse.il nous on enlever notre fils de 8 ans sur simple fait qu’il faisait ecole à la maison car descolariser pour harcèlement physique et moral certificat médicaux à l’appui. L’école a nier et à retourné la situation contre nous en nous accussans que ces nous qui maltraiton notre fils. Résultat se soir le 22 janvier 2024 à 19h00 2 éducateurs et 3 gendarmes l’on emmener pour 1 an en foyer.notre fils hurlé et pleuré en nous suppliant de pas les laisser l’emmener.

        • Ophélie lys says:

          Mon fils vient de m’être enlever a seulement 13 mois car je n’avais pas une assez grande complicité et qu’il ne sourie pas assez de leur dire mais mon fils est un gars en grand forme et souris souvent oui il a du mal avec certaine provenant tous de ase ( j’ai était placé et je suis tombé enceinte a 16ans et demi)

        • Doudou says:

          Bonjour
          Mes enfants aussi ont été placé en janvier 2024.
          Je me bats contre ce système.
          Comment vont vos enfants aujourd hui?

          • Gerald says:

            Bonjour j ai besoin d aide mes enfants on était placé basé sur des mensonges l avocat n’a fait d enquête elle as suivi le rapport de la pmi on est en souffrance ma femme et moi on est reconnu handicape il sont placés pour un an j ai pose la question a l ASE il me réponde c est pas sur vous les récupérer aidez moi svp je veux plus voir mes enfants souffrir et pleuré sa fait mal très mal et on as pas les moyens de prendre un avocat on connaît rien a tout sa

      • Pasquier says:

        Bonjour mon fils de 10 ans qui souffre de troubles du comportement a été placé abusif depuis mai 2021 et aucune maltraitance aucun abus sexuel a été constaté sur mon fils… Sa sœur a été placé aussi pour rien..
        Je suis moi même accompagnant éducatif et social et je sais de quoi je parle… Mon fils est en itep et il est pire depuis son placement

    • Sendron says:

      Bonjour je souhaiterais avoir votre aide concernant mon fils placé pour le plaisir de l aide sociale à l enfance s il vous plaît

    • Demulder says:

      Bonjour mme nouveau nous venons repasser pour le placement de notre fils à ce jour nous avions demandé une emo on nous a remplacé un an ont expliqué que notre couplé était suivie même notre avocat n à.pas respecter notre demande il y a placement abusif notre fils de 1 ans a besoins de ces deux parents

    • Oliver says:

      Bonjour,

      On m’a retirée mon bébé à la maternité sans me laisser la chance de prouver que j étais une bonne mère.. uniquement car j’étais sur un traitement méthadone, mais j étais clean, j avais un appartement, tout, même ma mère qui a une grande maison n’a pas pu la prendre, sachant qu elle est mariée à mon beau père qui a une bonne situation. En plus le pédiatre a donné des opioïdes a mon bébé, pour l intégrer en néonatalogie afin qu on ne puisse s échapper étant donné que l’endroit était plus sécurisé.. en faisant croire qu elle avait besoin d opiacés, ce qui était faux car la metha passait dans le lait maternel, le pédiatre m’a forcé à arrêter l’allaitement pour que ma fille est un manque d opiacés, déjà il avait son plan de la mettre en néonatalogie le temps que la juge lui donne son feu vert pour que ma fille me soit retirée.. c’est lui qui a appelé le juge. Aussi je m étais confiée à lui, il a déformé mes propos et a rompu le secret professionnel, cela s est déroule à la maternité du parc à Colmar. Le médecin chogniot. Méfiez vous, j avais commence un livre, je voudrais le reprendre, et j aurai du porter plainte contre lui mais j étais dévastée. Un conseil : filmez toutes les visites des assistantes sociales car elles mentent continuellement, en disant par exemple qu il n’y a pas de meubles pour bébé, bien sûr c’était faux dans mon cas. Soyez très très prudent !

    • Rachid ABDELMOULA says:

      Bonjour,
      Mes 2 enfants sont placés abusivement dans un foyer par l’ASE depuis 2 ans privés des parents et de l’amour qu’on peut leur apporter.
      Le plus petit a des traits d’autisme et leurs états psychologiques vont de pire en pire!!
      C’est une atteinte aux droits de l’homme et à l’enfance une humiliation pour les parents et une souffrance pour tous!!
      Pouvez vous nous aider à récupérer nos enfants c’est très très urgent!!
      Merci d’avance pour votre soutien.

    • Basque says:

      Bonjour je me présente madame Basque Jacqueline m’a fille est décédé en juillet 2021 en métropole et mes ti zenfants était déjà placé et au jours d’aujourd’hui je voudrais récupérer mes ti zenfants et c’est très compliqué ça j’habite à la réunion et mes ti zenfants en métropole et même pour que les 3 vienne en vacances à la réunion c’est très compliqué merci posible de me donner des conseils merci

    • Nicolas guyot says:

      bonjour je suis victime d’un placement abusif de l’ase des Pyrénées orientales comment je peux faire pour revoir ma fille un jour

    • Bouabdallah Soraya says:

      Bonjour je subis le placement de ma fille, que j eleve seule depuis sa naissance et au lieu de m aider on me place ma fille d institut en foyer s il vous plaît personne ne m aide et ne me répond, c est un placement abusif car ma fille est hyperactive et est insupportable à l école qui a fait des signalements, auprès du tribunal pour enfants, contre mon avis que j exprimé depuis 3 ans avec véhémence, on m à dit que si je n acceptait pas au final ma filke sera placée quand leme et le je ne l ai pas vu depuis longtemps….personne ne m aide à Cannes il n y a aucune structure sociale aidant les mères seules au contraire on nous casse….et le service social qui gère le placement ne répond pas au téléphone et je ne trouve pas d avocat sur cannes…..au secours, c est dur de ne pas craquer et se contenir….personne ne peut le conseiller….et il n y a aucune maltraitée ni rien, c est juste que les écoles ne veulent pas la scolariser et il n y a pas de AESH individuelle pour ma fille de disponible sur cannes, je n en peux plus….

  2. Volle says:

    Ma fille est placée pour une suspision de fusion depuis le 3 juillet 2018. Malgré toute ma bonne volonté pour travailler avec l’ASE. Rien est mise en place pour nous aider pire ma fille a le droit de me voir 1h30 en visite médiatisée à chaque vacance scolaire. Elle n’a pas le droit de m’avoir au téléphone. Detruire un lien maternel a ce point est tout simplement de la maltraitance

    • Wojcik Daniel says:

      N’attendez rien des assistantes sociales ce sont des menteuses et des manipulatrices leur seule buts est de vous enlever vos enfants sans aucun scrupules

    • Mougeole valerie says:

      Des monstres sans nom ces juges et ase on est dans le cauchemar aussi
      Il faut les attaquer ces bourreaux d’enfants ce sont eux les maltraitant pour ne pas dire pires…

    • HOUMBA POBA says:

      Ce sont les mêmes réalités le seul moyen de les arrêter il faut faire appel à l’international pour les dénoncer au monde entier pour le monde entier puisse divulguer tout le trafic qui se passe c’est pour cela que les médias français ne parle pas de ça ils sont complices c’est tout un réseau mes enfants ils ont placé depuis l’année dernière ils veulent pas que soit loger et ils sont là pour maintenir le placement pour renouveler pour continuer à garder nos enfants prisonnier et faire de l’argent que l’État leur verse on dit l’union fait la force

    • C says:

      Je vis la même chose, on m’a retiré mes trois filles, mais pas leurs petits frères pour la raison suivante : elles sont trop fusionnelles entre elles et avec moi. Elles vont être placées dans des familles aux 4 coins du département…. Nouveau collège…. sachant qu’elles perdent tous leurs amis…. J’ai également une fille qui présente des troubles autistiques et qui est adaptée au niveau des horaires, AESH, j’allais la chercher tous les midis car c’est impossible pour elle d’aller à la cantine, son chien n’est pas admis dans sa famille d’accueil, elle a déjà été se mettre sur les rails du train lorsqu’elle a été placée (en attendant) chez le tiers de confiance….
      Comme vous j’ai eu droit à deux visites médiatisées en deux mois…
      Avec interdiction de les voir, de les appeler…. elles réclament de revenir à la maison mais personne ne les entend…. c’est juste l’enfer…. je ne sais plus quoi faire pour les sortir de là…..

    • Bouabdallah Soraya says:

      Je vis la même chose sans aucune raison….et on a décidé de faire des rdv médiatisés mais j attend toujours rien n est mis en place c long et l assistante sociale qui m à mis dans cette galère, me dis q uelle ne peut rien faire , car je n ai jamais voulu accepter ce placement elle a dit à la juge que c était à ma demande….c est un combat et une vengeance car je suis quelqu’un qui ne se laisse pas faire…suis perdue….mais pas abatu, car c est ce qu elle veut ….je n avais jamais été séparé de mes enfants, car on est fusionnels….et ma fille est triste elle ne voit plus sa maman elle est élevée par des éducateurs…c est triste la justice n a rien d autre à faire que briser des familles…au lieu de s occuper des criminels…

  3. Bernadat says:

    C est tellement vrai…ils ont détruit mon fils aîné de 19 ans maintenant 4ans a l’époque ou ils me l’ont volé « trop fusionnel j étais avec enfants, sont frère 18 mois et sa sœur 3 mois à l époque en 2005 aujourd’hui ils ne veulent soit disant plus me voirent ils ont 16 ans et 15 ans

    • Avignon says:

      J’ai 3 enfants placé suite à des violences de voisinage. Mes enfants devaient rentré à mon domicile des que je trouvé un logement sécurisant pour les accueillir chose que j’ai fais. Mais l’ase avais demandé 1ans de placement. J’ai refusé j’ai demander un placement de 6mois avec mon avocate en attente que les enfants finisent l’école. La juge a étais d’accord pour les 6mois qui veux dir normalement les enfants devrais rentré au mois de juillet à la maison mais je ne crois pas du tout. Car j’ai aucun week-end à mon domicile. Et mon fils de 3ans va mal. Ne supporte plus la séparation

  4. Amelia Rotar says:

    La protection de l’enfance en France (résumé):
    1. Les professionnel.le.s de l’enfance affirment: « TOUS les enfants que nous prenons en charge étaient / sont / seraient en danger auprès de leurs familles et c’est donc pour cette raison que NOUS avons décidé de les prendre en charge » (car c’est bien en fonction des rapports des professionnel.le.s de la protection de l’enfance que les magistrats décident de la nécessité (ou pas) des mesures éducatives). Ceci est un énorme mensonge!!! Madame Laurence Rossignol affirmait, lorsqu’elle était secrétaire d’état, que 80% des enfants placés n’ont jamais été maltraités par leurs familles, s’agissant là de placements administratifs, pour des causes variées, n’ayant rien à voir avec la maltraitance, dont: la précarité matérielle des familles, les conflits parentaux, des mères de famille essayant de fuire les violences conjugales dont elles étaient victimes et se retrouvant piégées par ces professionnel.les de protection de l’enfance, qui font tout SAUF aider ces mères de famille, des parents (notamment des familles monoparentales) ayant tombé malades et à qui on arrache les enfants sous prétexte que ces parents ne sont plus en mesure d’assurer les tâches quotidiennes correctement (lors des traitements de chimiothérapie par exemple), etc. Où est donc la maltraitance ? Il ne s’agit ici pas des cas de maltraitances familialles, mais bien de maltraitances et d’abus institutionnels !
    2. Les élus répondent : « D’accord, alors occupez-vous de ces enfants, cher.e.s professionnel.lle.s de la protection de l’enfance »
    3. Les professionnel.le.s de la protection de l’enfance répondent: « Nous voulons bien nous occuper de tous ces enfants, mais nous n’avons pas les moyens nécessaires, car ces enfants sont trop nombreux et trop difficiles à gérer, vu nos moyens  » (Traduction libre : » Donnez-nous plus de fric ! »)

    • Mougeole valerie says:

      Mensonges !!!! Ma fille s’est vu arracher ses enfants de 3 et 1 an
      Motif
      Parlait avec le père en se rendant chez l’ass sociale
      0 maltraitance
      Juste père non conforme car chômeur et plus vieux de 14 ans que ma fille
      Devenue sdf sans enfants depuis 1 semaine sur des faux prétextes dossier VIDE
      0 MALTRAITANCE
      INQUISITION PERMANENTE
      PRISE EN COMPTE DE PAROLES DÉBILES D1 VOISIN TARÉ
      ET CA ??? ÇA PERMET À DES ASE D’AVOIR DES GARANTIES DEMPLOIS
      A DES JUGES  » QUI REVE » D’ARRACHER DES GOSSES À LEURS MÈRE POUR 0 MOTIFS VALABLES
      JE LA MAUDIT
      30 PAGES DÉCRITES
      J’AI PLUS DE CHOSES À LUI REPROCHER QU’ELLE EN A EN 3 ANS
      A MA FILLE QUI VA TOMBER DE TOUT CET ACHARNEMENT

      • Bouabdallah Soraya says:

        Suis totalement d accord , c pour embaucher des éducateurs à gogo, c que des histoires de fric et les assistante sociale ne font que des placements commerciaux voilà et quand on les appelle elle sont en congés tous les 2 jours, vive la France…

    • Catherine says:

      Il faut que les enfants placés à 18ans puissent porter plaintes aillent tous dans les médias pour les années passées sans leur parent car pas d accompagnement envers ces services malgré la réforme en février 2022 plus de personnel un audit demandé par me Caubel depuis le scandale de l émission zone interdite en 2021…et surtout demander à lentourage à la famille avant de placer …il faut que les juges respectent les lois les droits de visites des enfants des parents et des grands parents …URGENT avis aux médias de signaler cette machine à fric

    • Sendron says:

      C est n importe quoi vous voyez plus l argent qui rentre et vous délaissez les enfants livrés à eux-mêmes et plusieurs enfants sont brutalises par les éducateurs d où vous mettez les appels téléphoniques médiatisés pour que l enfant se taise donc il faut que cela change c est un abus

    • Sendron says:

      Que de l argent les enfants sont maltraité par les éducateurs et éducatrices ou étiez vous quand les enfants étaient petits aujourd’hui c est du traffic d enfants honte de cette injustice et vous services sociaux pourquoi ne placez vous pas vos enfants

      • Bouabdallah Soraya says:

        Tout à fait d accord!!!! Moi une assistante sociale qui ne m aime pas depuis des années qui a placé ma fille alors qu il n y a aucune maltraitée elle est juste hyperactive…les écoles ne veulent oasis la scolariser alors on la place….c ça la France, faire du fric sur le dos des enfants….et menacer des familles tranquilles qui n embêtent personnes mais ont juste besoin d éducateurs à domicile….

    • Bettriki says:

      Dans mon cas mon fils était placé avant sa naissance jusqu’à maintenant les éducateurs font tout pour le laisser placer malgré la distance de son placement toulon paris et la mère qui a abandonné son fils problème que je suis étranger c tt j’ai tous respecté malgré la promesse du juge enfant et ils ont rien contre moi pas casier judiciaire ma situation stable et là le nouveau née arrive et son frère placée c’est vraiment abusé

  5. Amelia Rotar says:

    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/coronavirus-la-garde-d-enfants-etendue-aux-salaries-de-la-protection-de-l-enfance-22-03-2020-8285622.php

    Ou comment profiter de la crise actuelle pour obtenir même plus d’avantages et de priviléges, en faisant le chantage avec la grève aux élus, comme d’hab ?

    Le métier d’éducateur.rice expliqué aux enfants:
    -Maman, c’est quoi ton travail ?
    -Je suis éducatrice, mon chéri.
    -Et du coup tu fais quoi quand tu vas travailler ?
    -Je rédige des rapports remplis de mensonges et de copie coller à charge des parents, afin de convaincre les juges que les parents sont des pires que rien, pour empêcher des petits enfants comme toi à voir leurs parents aimants.
    -Et pourquoi tu fais ça, maman ?
    -Si j’écrivais dans mes rapports que tout allait bien dans les familles que je suis, les juges décideraient que ces familles là n’ont pas / plus besoin de mon aide et du coup je perdrais mon travail.

    Il n’y a pas d’argent public pour acheter des masques ou du gel hydroalcoolique, il n’y a pas d’argent public pour les hôpitaux, MAIS il y a bien de l’argent public pour payer des éducateur.ice.s travaillant pour la soit disante protection de l’enfance Et que font de leurs journées de travail, ces merveilleux.se.s et bienveillant.e.s et bienpensant.e.s éducateur.ice.s? Ah ben ils/elles rédigent des rapports à charge contre les parents, des rapports souvent remplis de mensonges et de copie coller d’autres rapports Ensuite, lorsque leurs journées de travail sont finies, ils/ elles rentrent chez eux/elles dans leur belles Citroën dernier modèle C’est beau la vie pour certain.e.s Et combien  ça coûte, pour payer ces éducateur.ice.s? 8 milliards d’euros par an, et c’est de l’argent public, bien évidemment Eh, oubliez pas de payer vos impôts, les pigeons

    Libérer les enfants gardés en hotage par l’Ase? Surtout pas !!! Ils/elles risqueraient de raconter les horreurs qu’ils /elles ont subi lors de leurs placements, ce qui risquerait de nuire à l’image de l’Ase, déjà bien chiffonnée par nombre de documentaires et d’articles. Plutôt que de laisser ces enfants rejoindre leurs domiciles familiaux, où ils/elles seraient en sécurité, laissons les crever dans les foyers d’enfants, sans surveillance (vu que de plus en plus de surveillant.e.s de foyer sont en train de quitter leur postes de travail) et de plus en plus touchés par le Covid ! (Ps. Petite explication pour ceux.lle.s ne me connaissant pas suffisamment: c’est du second degré)

  6. prg92@hotmail.fr says:

    Bonjour
    Je me permets de vous écrires car j’ai un enfant âgé du 10 ans l’association éducatif voudrait prendre mon fils l’année prochaine dans un centre éducatif , comme il ne travaille pas bien a l’école.
    Le juge qui a tranché tous ça .
    Je sais pas quoi faire .
    Merci de m’aider pour celà ?
    Cdt

    • Bankhauser says:

      Bonjour madame feugnet, on vous demande de l’aide, hier on avais un rendez vous avec les services sociaux pour un placement administratif de mes 2 enfants de 4 ans et 2 ans. Bien sûr on a refusé parce que c’est très abusif. Donc il veulent le passé en justice. On est une famille assez normal, bien sûr on a des défauts comme chaque parents, mais mes enfants non jamais était maltraité, on les aime. L’erreur qu’on a fait c’est d’être suivi par les services sociaux depuis au moins 3 ans. Ils on profité de ma femme qui est africaine pour monter un dossier mensonger. Donc on aimerait que vous nous contacter pour nous conseiller et nous aider à nous défendre. Merci cordialement

  7. Moudjahed says:

    Bonjour je suis père de deux enfants quatre ans et 13 ans ils ont été placés depuis le mois de septembre le motif violences conjugales mais les enfants oui une procédure d’éducatif qui n’a jamais été suivi depuis décembre 2019 à septembre 2020 ils n’ont vu aucun psychologue aucun psychiatre aucune visite des éducatrices le rapport est fait que de mensonges tout ce qui est inscrit sur le rapport n’a pas été vérifié ni les écoles ni les grands-parents ni d’enquête de voisinage pourtant moi et la mère nous avons chacun notre appartement il n’y a eu aucune violence parce que mon fils de quatre ans est beaucoup actif c’est vrai mon fils dit des gros mots mais des petits gros mots exemple ferme ta gueule voilà pour lui c’est devenu un jeu et de temps entends ça arriver au parc qui tape les enfants mais à l’école ça se passe très bien le directeur peut confirmer la chose c’est un enfant actif il bouge beaucoup mais il est heureux avec ses parents aime beaucoup ses parents manques de rien c’est un enfant joyeux depuis qu’il est au foyer de Sucy-en-Brie mon fils a attrapé plein de boutons il est malade il réclame ses parents il veut rentrer à la maison C’est quand Papa c’est quand papa tu peux venir me chercher ils font tout pour que mon fils m’oublie le pire c’est que la juge n’a vérifié aucun n’informations de la requête de l’éducatrice un simple exemple elle dit que mes parents ne sont pas derrière moi mais elle a pas été voir mes parents à pris aucun témoignage au niveau de mes parents comment elle a pu avoir cette information et j’en passe la roquette est faite et fondée que de fausses informations mensonges sur mensonges mensonge j’aimerais me battre pour récupérer mon fils de quatre ans et ma fille de 14 ans ma fille depuis qu’elle est rentré au foyer de Saint-Maur elle est déjà 15 fugue elle s’est fait racketter elle est mélangé avec fille garçon de 17 ans elle pleure quand elle rentre au foyer elle n’a pas été suivi à si sa première consultation a été fin septembre je comprends pas comment ils peuvent placer des enfants qui sont pas maltraités mon fils vit très très mal le placement il me le fais ressentir je le vois une fois tous les 15 jours 45 minutes et j’ai le droit à un appel une fois par semaine je peux même pas avoir une conversation avec mon fils dans le calme toujours autour on entend du bruit du monde ils mettent des films vidéoJ’aimerais pouvoir avoir des témoignages des renseignements comment procéder car je ne peux pas lâcher prise je sais ce que je veux pour mes enfants je peux avoir beaucoup de témoignages de personnes de l’École j’aimerais avoir un conseil si je dois prendre un avocat lequel je vous remercie en espérant que cette situation changera pour tout le monde et que l’État rendront les enfants aux parents

    • Himeur says:

      Il y a des groupes Facebook sur les placements abusifs. Le meilleur moyen de gagner contre ces trafiquants d’enfants c’est de s’unir. Nous tous parents persécuté par l’ASE. Mon Facebook c’est elwen Martin. Ma photo de profil c’est un tract contre l’ASE.
      N’hésitez pas à venir en mp. Bon courage

    • Coban says:

      Bonjour,

      Je vie effectivement la même chose c’est juste malheureux serais vous d’accord que on s’aide tous regrouper tout les parents faire une pétition ? Même manifester ?

  8. Isabelle Hitier says:

    Il ne sert à rien de se battre car l’ASE a toujours raison, le juge des enfants a toujours raison, les services sociaux ont toujours raison. Ils n’ont aucun compte à rendre aux familles qu’ils ont détruites et ils le savent. C’est une mascarade.

    • Ela says:

      Bonjour donc si j’ai bien compris, on les laisse faire et nous parents nous tournons les pouces, ou bien croisons les bras pour rester poli?

    • gouttefangeas says:

      Vous avez entièrement raison . La plupart des familles font ca pour de l argent et n aiment pas ces enfants ; mes enfants en ont fait les frais .
      Ils les bourrent de médicaments soi disant qu ils ont des troubles de comportement .Ils deviennent obèses à cause des medocs ;c est une honte l ASE. Ecoeuré de ces gens là .Bon courage .

  9. prister says:

    Bonjour,
    vous indiquez que 40% des SDF viennent de l’ASE et que 20% des enfants placés sont victimes de maltraitance ou de violences sexuelles. Est-il possible de connaitre vos sources ? Actuellement en train de réaliser un mémoire sur le caractère criminogène du système de l’ASE, cela me serait très utile.

    Merci
    Ines Prister.

  10. Coban says:

    Bonjour,

    Je souhaite médiatisé cette qu’il met arriver jeudi ! Honteux pitoyable et inioble !
    Comme je l’avais dit la Juge des enfants avait décidé le placement de mes enfants, mais dans le jugement qui est totalement faux en sachant que j’ai déposé plainte fait des courriers au Procureur des courriers au ministère de la Justice des mail au député et encore beaucoup de mon côté.
    J’ai fait appel à cette décision en date du 12 avril 2022 dans les délais dans le jugement il n’est pas noté que le placement est exécutoire même si je fait appel, mon avocat a dit dans ce cas là il doivent attendre la décision de l’appel de la cour.
    J’ai fait une expertise psychiatrique qui dit que je suis en capacité total de m’occuper de mes enfants et elle demande de pas nous séparer pour nous reconstruire (on étais déjà en reconstruction) on nous a détruit à nouveau car suite à la perquisition honteuse chez mes parents comme nous sommes hébergé à leur domicile parce que le centre parental de la protection de l’enfance nous a mis à la porte en date du 7 avril 2022 en sachant que elle mon remis un courrier dire que je devais quitter leur logement en date du 19 avril 2022 et que elle aller me trouver un logement ou encore un hébergement pour y être intégré ce qui n’est pas le cas elles ont rien fait du tout. Je suis une femme battue pendant des années par un bourreau sa fait 2 ans que mes enfants et moi avons commencé à nous reconstruire cette fois ces pas lui qui me violente mais la justice des gens pitoyables qui on menti dans un rapport fait à la Juge juste honteux ! Car l’expertise psychiatrique et mes médecin et pédopsychiatre de mes enfants dise la même chose que l’expertise psychiatrique.
    La Juge ne l’a même pas pris en compte en sachant que ces elle qui a demandé cette expertise pour donner une décision !
    Mon père a fait un malaise cardiaque jeudi pendant cette perquisition des gendarmes les enfants n’étais pas chez mes parents moi j’étais entrin de parler au 15 pour avoir un Samu en urgence pour mon papa qui étais vraiment etrin de nous faire un malaise cardiaque un des gendarmes m’a demandé de éteindre mon téléphone en sachant que j’étais avec un médecin en ligne pour avoir des consignes pour aidé mon papa à pas fermé les yeux le temp que les secours arrive.
    Mon père a étais pris en charge suite à ce stresse et cette perquisition mal faite mon papa a fait un malaise cardiaque il est a l’hôpital et doit ce faire opéré du cœur.
    Je trouve juste sa honteux de ce que il font de s’acharner sur une famille qui a jamais fait du mal à personne surtout moi qui a assez vécu dans ma vie que on m’attaque encore et que sa s’arrête plus ! Vous les femmes je vous demande juste protéger vos enfants autrement mais pas par la protection de l’enfance parce que ce sont des service sociaux honteux qui ne pence que a l’argent pas au bien des enfants.
    Ce que je vie c’est un vrais placement abusif il faut manifesté ne pas avoir peur de parler pour tout le monde parce que cela continue encore est encore si on ce dit rien.
    Il y a eu des dépôts de plainte d’autre résidente de ce centre parental parce que on a vécu vraiment la pression psychologique harcèlement pression et menace de retiré nos enfants parce que on sais pleins des souris dans les appartements, du chauffage parce que on a pus vivre une semaine avec même pas 15 degré dans l’appartement on a eu le droit aussi de pas avoir d’eau chaude et chauffage 4 jours en pleins hiver ! On eu le droit à du chantage même de ce centre de la protection de l’enfance ! Depuis octobre 2021 mes enfants non jamais étais en contacte avec les éducatrices parce que ils étaient a l’école tout les jours meme le mercredi même pendant les vacances et le soir rentrer à 18h et elles étaient déjà plus là, elles ont fait un rapport sur des enfants qui n’on jamais étais pris en charge depuis octobre 2021 ni dans l’appartement ni seul avec eux, cela pas que pour moi mais pour toute les mamans. J’ai eu le droit à une garde à vue honteux aussi, surtout que j’ai déposé plainte même fait des mains courante contre leur travailleurs sociaux contre la protection de l’enfance pour leur mensonge parce que j’ai jamais eu d’entretien avec la protection de l’enfance pour savoir comment vont les enfants ou ils ont même pas enquêter les écoles pour avoir l’évolution des enfants !
    Voilà ce que je vie je vais médiatisé je vais organiser une manifestation devant le tribunal pour dénoncer leur mauvais travail contre leur complicité avec les sévices sociaux pour le placement abusif !

  11. Mougeole valerie says:

    Mensonges !!!! Ma fille s’est vu arracher ses enfants de 3 et 1 an
    Motif
    Parlait avec le père en se rendant chez l’ass sociale
    0 maltraitance
    Juste père non conforme car chômeur et plus vieux de 14 ans que ma fille
    Devenue sdf sans enfants depuis 1 semaine sur des faux prétextes dossier VIDE
    0 MALTRAITANCE
    INQUISITION PERMANENTE
    PRISE EN COMPTE DE PAROLES DÉBILES D1 VOISIN TARÉ
    ET CA ??? ÇA PERMET À DES ASE D’AVOIR DES GARANTIES DEMPLOIS
    A DES JUGES  » QUI REVE » D’ARRACHER DES GOSSES À LEURS MÈRE POUR 0 MOTIFS VALABLES
    JE LA MAUDIT
    30 PAGES DÉCRITES
    J’AI PLUS DE CHOSES À LUI REPROCHER QU’ELLE EN A EN 3 ANS
    A MA FILLE QUI VA TOMBER DE TOUT CET ACHARNEMENT

  12. SOS Petits Princes says:

    Bonjour
    Notre association SOS petits princes existe depuis 2006, dans la continuité du fil d’Ariane, initié par Catherine Gadot en Seine St Denis.
    Il serait trop long en quelques lignes de développer l’analyse de cette institution, dont certaines dérives observent un phénomène d’accélération depuis 2 décennies.
    Nous sommes conventionnés par le Département du Nord depuis 15 ans, dont le nombre de placement de placement est le plus élevé en France, dû à la plus grande démographie départementale, et avec qui nous tentons de travailler dans le but d’une amélioration. Parfois difficilement.
    Notre comité d’expertises et d’expériences font de l’association un membre du CNPE, ainsi que de régulières réunion auprès de l’ONPE et des URIOPSS.
    La problématique, les problématiques, sont conséquentes, voir dérangeantes pour le politique, mais bien réelles. Les études et rapports abondent. IGAS, CEDH, CESE, Cour des comptes, témoignages et révélations médiatiques en tout genre.
    C’est pourquoi, notre demande sur votre site est de pouvoir prendre attache avec votre association, afin de créer des passerelles et élargir les travaux sur un plan National.
    Bien à vous.
    Soutien aux familles, qui doivent tenter de créer des liens entre elles.
    A. Kessler
    Président SOS Petits Princes
    Maison des associations
    84 rue du faubourg de Paris
    59300 Valenciennes
    09.67.24.43.61
    aksospetitsprinces@orange.fr
    https://www.facebook.com/sospetitsprinces

    • Gournay says:

      Bonjour
      On m a retiré mes 5 enfants depuis 09/22.
      A ce jour je n ai le droit de les voir qu une fois par mois et un appel par mois
      Mes enfants ont de 11 ans a 2 ans .
      Ils veulent me retiré encore plus de droit.
      C’est très dur pour moi.

  13. Tchamda daris says:

    Madame ,Monsieur ,

    Je rencontre une difficulté , on a placé mes enfants de manière abusif et j’ai besoin d’aide .

    Dans l’attente d’une suite , cordialement.

  14. Cristine says:

    Quelle tristesse ! Je suis educatrice et ai une mission d aide sociale à l enfance. Mon service a écrit un rapport que je qualifie de mensonger, ne s appuyant sur aucun fait, aucun signe qui évoque un danger pour l enfant. Le positif est noyé dans le négatif imaginé par certains professionnels du service. Le tout fait très rapidement et sans prise de recul. L enfant va donc être placé en institution alors que les objectifs de la mesure d action éducative sont atteints. J en ai discuté avec les collègues qui ont fait cette « analyse » sans avoir de réponse qui explique leur positionnement très arrêté, soit : demande de placement institutionnel et droits d hébergement de la mère réduits, si ce n est une hypothétique relation fusionnelle qui serait plus profitable à la mère qu à l enfant. J ai fini par être entendue par mon directeur, non sans douleur et jugement pour moi mais bien sûr, on ne peut pas expliquer que notre incompétence est ici au coeur du problème et que nous n avons pas évalué le développement de cet enfant et placé son intérêt au centre de nos préoccupations puisque, visiblement, la préoccupation est plus celle de notre réputation. Je suis allée au bout de ce que je pouvais faire mais le placement va avoir lieu d ici quelques jours car les délais d appel st longs et qu en dépit d un manque de place, l ASE lui a trouvé une place rapidement. Je me suis beaucoup renseignée et me rends compte que ces familles et ces enfants sont bien démunies quand les services sociaux se prennent pour des Dieux et qu ils se trompent. Pour ma part, je suis dégoûtée et vais avoir du mal à continuer avec ces personnes. Je me sens impuissante devant une situation de violence que vivent cet enfant et sa famille. On a fait plein d erreurs qu on n assume pas.
    Quel moyens d action avons nous quand l institution pour laquelle nous travaillons ne prend pas ses responsabilités et devient maltraitante ?

    • Jamy says:

      Quand les éthiques, déontologies d’un métier ou domaine sont absentes et bien c’est tout simplement du non respect à l’humain, donc de la protection on bascule vers la destruction donc délit, crime…bâcler tout les droits fondamentaux (des parents et enfants…),pour pas assumer une simple erreur, la corriger en temps que professionnel,la remise en question est obligatoire, et même de la direction ! L’ego, la méchantée les empêchent,portant je croyais que ces métiers sont purement d’une vocation noble…pour certains c’est peut-être se venger voir autre j’ai l’impression !!!

      • Eric ANRIGo says:

        Notre fille a été placée à 9 mois(aujourd’hui 18) alors qu’il n’y avait pas de raisons sérieuses pour cela. Elle était en très bonne santé, d’une nature plutôt gai, bien suivi par pédiatre et kiné, éveillé pour son âge… d’abord placé en Espagne en juillet 2022, à cause d’une soirée arrosée de ma femme le soir dans un park à Bilbao. Et refus de me rendre ma fille, moi le père qui était en France. Nous ne sommes pas séparés seulement ma femme colombienne de nationalité était en vacances car son fils adulte vit à Bilbao. Ensuite après une lutte de 3 mois ,ils ont transféré notre fille en France où le juge a ordonné sans nous voir ou nous consulter le placement en famille pour 1an. Depuis nous vivons un cauchemar bien pire qu’en Espagne, refus de visites, etc… Malgré un appel qui me fait penser à une farce tant la décisionbétait biaisée….c’est à dire qu’il n’y a pas ru de révision malgré l’admission de faute en 1ere instance vu que nous n’avions pas été entendu.(il semble que les juges ne veulent pas se mouiller et prendre leurs responsabilités et donc ils laissent le champs libre au gens de l’ASE qui eux enfonce délibérément les parents afin de conserver les placements et justifier leur travail en créant de faux conflits, des réunions bidons des preuves fabriqués…ordonnance de visites hebdomadaires depuis le 1er mars 2023 non respectés. Voilà où nous en sommes , le sentiment que nous nous enfonçons petit à peti dans des sables mouvants et que les perches qu’on nous tend sont trop faible (avocats, aide juridictionnelle) sont trop faible pour nous extirper de cet enfer qui nous étouffe, ma femme sombre lentement dans la dépression, ne mange et ne dort presque plus,est d’une tristesse abysmale pratiquement 24h/24. Et moi je me débats comme je peux en écrivant au juge, en téléphonant à l’avocate dont nous avons changé 3 fois tellement l’impression d’ insignifiance des pauvres qui plus est mère étrangère prévaut. Aloes voilà . Un appel à l’aide, un témoignage de plus qui espère faire bouger les choses. Eric Anrigo. Perpignan

      • Sandrine says:

        Bonjour moi ma fille m’a été retiré sur suspicion de maltraitance aucune enquête n’a été faite ni de voisinage ni famille ni ami on se bat aujourd’hui depuis 2 ans pour récupérer notre fille qui nous a été enlevée sans preuve refutable je suis une maman aimante le papa aussi j’ai juste fait un baby blues et oui pardon je suis bipolaire est ce une raison d’enlever son enfant à une famille aisée et aimante

    • Eric ANRIGo says:

      Notre fille a été placée à 9 mois(aujourd’hui 18) alors qu’il n’y avait pas de raisons sérieuses pour cela. Elle était en très bonne santé, d’une nature plutôt gai, bien suivi par pédiatre et kiné, éveillé pour son âge… d’abord placé en Espagne en juillet 2022, à cause d’une soirée arrosée de ma femme le soir dans un park à Bilbao. Et refus de me rendre ma fille, moi le père qui était en France. Nous ne sommes pas séparés seulement ma femme colombienne de nationalité était en vacances car son fils adulte vit à Bilbao. Ensuite après une lutte de 3 mois ,ils ont transféré notre fille en France où le juge a ordonné sans nous voir ou nous consulter le placement en famille pour 1an. Depuis nous vivons un cauchemar bien pire qu’en Espagne, refus de visites, etc… Malgré un appel qui me fait penser à une farce tant la décisionbétait biaisée….c’est à dire qu’il n’y a pas ru de révision malgré l’admission de faute en 1ere instance vu que nous n’avions pas été entendu.(il semble que les juges ne veulent pas se mouiller et prendre leurs responsabilités et donc ils laissent le champs libre au gens de l’ASE qui eux enfonce délibérément les parents afin de conserver les placements et justifier leur travail en créant de faux conflits, des réunions bidons des preuves fabriqués…ordonnance de visites hebdomadaires depuis le 1er mars 2023 non respectés. Voilà où nous en sommes , le sentiment que nous nous enfonçons petit à peti dans des sables mouvants et que les perches qu’on nous tend sont trop faible (avocats, aide juridictionnelle) sont trop faible pour nous extirper de cet enfer qui nous étouffe, ma femme sombre lentement dans la dépression, ne mange et ne dort presque plus,est d’une tristesse abysmale pratiquement 24h/24. Et moi je me débats comme je peux en écrivant au juge, en téléphonant à l’avocate dont nous avons changé 3 fois tellement l’impression d’ insignifiance des pauvres qui plus est mère étrangère prévaut. Aloes voilà . Un appel à l’aide, un témoignage de plus qui espère faire bouger les choses. Eric Anrigo. Perpignan

    • Kidri says:

      Bonjour,
      Je suis papa d’une petite fille que j’ai réussi à faire sortir de l’ASE pour qu’elle réintègre le domicile de sa mère, radicalisée et maltraitante reconnue par audition MÉLANIE. Ancien cadre commercial international et chef d’entreprise actuel, je désire réunir des témoignages de professionnels comme vous afin de tenter de créer quelque chose qui pourrait lutter efficacement contre les placements abusifs. J’ai l’habitude de créer des solutions technologiques utiles au plus grand nombre (actuellement dans l’intelligence artificielle) et j’aimerais mettre ma créativité au service des enfants pour lutter contre ce fléau similaire à ce que l’Ukraine vit actuellement avec Maria Lvova-Belova surnommée « Bloody Mary », « notre » ASE nationale ! Contactez-moi car votre voix de professionnelle portera plus que celle de 10 parents réunis et ces parents ont besoin de vous, à la condition expresse que cela soit fait intelligemment. Il doit y avoir un moyen de mettre un grand coup de pied dans la fourmilière car il est inconcevable que de nos jours, en 2023, de simples associations liées à l’ASE ou des membres de l’ASE eux-mêmes aient de tels droits identiques à celui de juges des enfants, sans formation et ne reposant sur aucune loi ! Si nous devenons assez nombreux avec des fonds importants, en réunissant toutes les associations que nous rencontrons, nous devrions pouvoir en faire quelque chose dans l’intérêt des enfants ! N’hésitez pas à me contacter, vous tous, professionnels actuels ou passés de l’ASE. Je vais contacter quelques avocats pour tenter de les convaincre de nous rejoindre.

      • gimenez says:

        bonjour, pourriez-vous m aider a recuperer ma petite fille qui a été placée dont je l’avais eu pendant 6 ans et que du jour au lendemain on m’ a ecarté étant donné qu’elle commençait a parler et avait eté placé par plusieurs familles d’acceuil. L’ escuse est que je me suis pas présenté à leur audience alors que je n’avais pas été convoqué. Ils m’ont laissé espérer pendant 6 mois qu ‘elle pourrait me revoir. Que dois penser ma petite fille de ne plus me revoir
        J’ espère pouvoir la récupérer et ne plus laisser ses professionnels inaptes sur le comportement psychologique de l’enfant. J’ai travaillé au sein de plusieurs Etablissements scolaires et j ‘ai eu 3 enfants ainsi que 4 petits enfants dont je m’occupe et je n’ai jamais eu soucis. Dont ce qui me parait intriguant que ces professionnels soient sans scrupule. Je militerai pour sauver ses enfants qui ne peuvent pas se défendre .
        Cordialement
        NATHALIE

    • Durmus Cengiz says:

      J.ai bien lu votre commentaire, je vous tire mon chapeau pour le courage que vous avez eu pour divulguée ces agissements nocifs concernant l.ase, apparemment c est de l.ordre national. Mes petits enfants également ont étés kidnappé s par les SS en avril 2018, actuellement ils sont en famille d’accueil. Je souhaiterais savoir de quel façon vous pourriez nous aidez en nous donnant vos précieux conseils à suivre envers ces voleurs d. enfants…merci pour votre retour

  15. Fritz says:

    Bonjour, je suis un papy qui n’a vu son petit fils de 12 ans depuis 6mois.
    Les parents font tout pour le récupérer, même en appel au tribunal et en jugement le 24/10/2022 ils ne veulent pas le rendre car ASE pense que l’enfant ne veux pas rentrer chez lui. Lui il ne demande que sa.
    Je suis désespéré de ne plus le voir et sa me détruit.
    Tous cela à cause d’une directrice de collège et son infirmière qui auraient pu faire une enquête auprès des parents au dû d’appeler la police.
    Il me manque, je suis venu dans cette région pour voir mes petits enfants si j’aurais vu une violence de la part de son père aggravé non toléré j’aurais agi.
    Ils n’ont pas demandé aux grands parents leurs avis.
    Que peut-on faire auprès cette puissance ASE qui détruit une famille.
    Merci !

  16. So says:

    Je suis tombée sur votre blog par hasard suite à des recherches afin de savoir s’il était possible de porter plainte contre les services sociaux.
    En effet , mon fils est père depuis le 14 décembre.
    Les services sociaux ont placé son enfant suite à l inaptitude de son ex compagne a s en occuper.
    Mon fils s est donc porté volontaire pour garder son bébé.
    Ceci lui a été refusé par le juge pour des motifs assez farfelus !
    En effet le juge , avant même la plaidoirie de notre avocat à dit « je vous préviens que je compte maintenir le placement à 99,9% »
    Il n a donc pas jugé nécessaire d ouvrir le dossier de mon fils et de consulter les pièces prouvant qu’il est dans la capacité de recevoir son fils.
    Son fils a donc été placé en pouponnière d urgence loin de son domicile faute de place malgré la décision du juge indiquant qu’un lien entre son fils et lui devait se créer « au fur et a mesure » . Comment cela est possible puisque les visites sont autorisées 2h par semaine….et bien sûr pas de visites le week-end.
    Nous avons demandé au juge de réviser sa décision et comptons faire appel.
    Comment une telle injustice est elle possible de nos jours ? Aucune raison valable n a été évoquée si ce n est de créer un lien alors que tout le monde devient père du jour au lendemain !
    Notre avocat compte médiatiser l affaire . En effet pourquoi un juge préfère qu’un enfant aille de bras en bras dans différentes pouponnières plutôt que dans ceux de son papa tout à fait disposé à lui apporter l affection et l amour nécessaire qui plus est soutenue par sa famille ?
    En lisant votre blog je comprends certaines choses évidentes . Les juges ne se fient qu’au rapport des services sociaux.
    Ceci doit changer.
    Quels sont les conseils que vous pourriez nous donner en plus de ceux que nous avons entrepris . Est il possible de poursuivre les services sociaux ?
    Cordialement

  17. mamandesenfantee says:

    Mes enfants m’ont été arrachés sur dénonciation, jamais vérifiée. Maintenant que les preuves sont disponibles, l’ASE refuse même de les regarder. La responsable de la dénonciation,17ans,toxicomane,alcoolique est portée aux nues (pour mieux être jetée à la rue dans quelques mois) .
    On se rit de nous, on nous humilie, on punit nos enfants et nous-mêmes d’une relation familiale dans laquelle ils ne peuvent nommer aucun dysfonctionnement.
    Nous sommes otages, nos enfants et nous-mêmes.

  18. Guyony says:

    Bonjour,moi aussi je me bat pour récupérer mon fils. S’est difficile mais je tiens. Je travaille je fais tout . Je devrais avoir un placement externaliser au mois de septembre , sous condition d’un bon rapport de l’ase. 27 février déjà fait hors que je suis passé au jugement en janvier.deja négatif. Ils ont fait écrit mon fils hors il sait pas écrire. Ils ont fait a sa place depuis qu’il est placé il réclame de rentrer à la maison, jamais changer d’avis. L’assistante sociale m’a dit qu’il voulait reste comme d’habitude. Resté chez la famille d’accueil. Sauf pourquoi pleure pour pas aller . Il m’a dit qu’il lui ont dit plusieurs fois de rester comme d’habitude et que ses trop tôt pour rentrer chez maman. Même la famille d’accueil s’y est mis. Au jugement l’itep de mon fils disait tout possitive maintenant que leur ont dit le résultat du jugement. Changement négatif et qui va plus chez les grands et plus dans une classe normale. Il a tellement la pression que sa le ralenti au centre itep. C’est dure de se battre seule contre eux .mais quoi qu’il arrive je lâcherai pas

  19. Eric ANRIGo says:

    Nous sommes pris dans les griffes de l’ASE. Aucune considération, privées de visites, détérioration de la santé de notre petite fille qui est parfaite émotionnelle,et physiquement. A 9 mois un seul incident à précipité nos vies dans un cauchemar innommable. Aujourd’hui elle a 18 mois. La santé dea femme décline et nous avons de forte raison de penser que motre Sahra aussi. A l’aide. Nous voudrions riposter , porter plainte et récupérer notre fille tout en aidant à changer les choses et condamner les coupables.Aidez nous…Eric Anrigo . Perpignan

  20. Claude says:

    Merci Cristine pour ce témoignage.
    De notre côté, nous connaissons une jeune femme, embauchée à l’ASE, qui a été simplement licenciée parce que ses rapports n’étaient pas assez négatifs envers les parents d’enfants placés !!!!!!!!!!!!!!!!

    • Dominique says:

      Bonjour Claude, je serais heureux de pouvoir échanger avec cette jeune femme. Pourriez-vous nous mettre en contact ? Bien cordialement Dominique

    • Elodie says:

      Il faut écrire un livre afin de dénoncer ces mascarades et très forte injustices Beaucoup d’argent gaspillé pour rien alors que la famille proche pourrait herger ces enfants pour les enfant réellement en danger, ce qui est faible. Bien sûr les familles d accueille sont payées grassement au nombre d’ enfants ( travailleurs indépendants) et les services sociaux ont besoins de la matière pour leur boulots, foyers et familles d’accueilles, bref pas prêt de s arrêter… Un avocat spécialisé m’a dit un jour, vous savez ce n ‘est pas du droit ce domaine…

  21. Ophélie says:

    Maman de 4 enfants , en avril 2022 les services sociaux on débarquer chez nous suite à un appel du 119 de ma belle sœur dénonçant les violences conjugale. L assistante sociale à débarquer à la maison et à abuser de ma faiblesses psychologique en menaçant de nous retirer les enfants si je ne partait pas de la maison et ne portait pas plainte contre mon conjoint. Il m on demander de venir au service …je suis arrivé et la pas le choix il m on enfermé dans un foyer pour femme battu et m on forcer à porter plainte à la gendarmerie. Il m on séquestré avec mes enfants sans pouvoir sortir il m on monter contre mon conjoint en disant qu il allait me tuer… grâce à ma mère j ai pu sortir du foyer avec mes enfants… je me suis réfugiés chez elles, sans affaire sans vêtement… tout à racheter. Mon conjoint condamné à 2 ans pour violences conjugale et interdiction d entrer en contact. Les services on continuer leur acharnement en mettant en place une éducatrice renforcer … quand j ai pu enfin avoir un appartement et retrouver une vie stable avec les enfants. L éducatrice à fait un rapport complètement faux de A à Z et la juge des enfants à décider de placer en famille d accueil mes 3 enfants et séparés la fraterie. Je suis tombé enceinte de leur petit frère en ayant revue mon conjoint. A la maternité j ai décidé d allez dans un centre mère enfants spécialisé en psychiatrie pour protéger mon fils de 2 mois…enfin c est ce que je croyais jusqu’à ce que les services sociaux demandent une synthèse avec la psychiatre du service et décidé de faire un signalement au procureur pour m enlevé mon fils de 2 mois… je ne sait plus quoi faire …

  22. Cadet says:

    Bonsoir
    Je sollicite votre contre des enquêtes abudivesdes services dociaux contre mes 2 enfants font un est zutiste ils ont 17 zns et demie et 16ans
    J ai un avocat mais il me semble d apres ses dire il perd toujours contre l ase
    Je souhaiterais d être assisté à la fois par une association pour faire valoir tous mes arguments et éléments

  23. Amblard souad says:

    C’est un véritable cauchemar nous sommes dans un action éducative au milieu ouvert et pendant le covid 19 le sauvegarde en disant que je respecte pas les dimarches jusqu’au bout par un suivi psychologue pour mon petit garçon il a 8ans un garçon intelligent gentille tout est normal dans notre vie quotidien, alors cause de fausse motif, le petit est placé dans un foyer mixtes adolescents à Saint Martin en haut le pluparts part à 13ans 14ans commence la fumette et la bière j’ai tout surveiller devant l’établissement avec mes propres yeux ,dans l’intérieur de l’établissement car au départ de le placement j’ai un weekend sur deux et je rentre dans le cœur de l’établissement pour chercher mon petit alors tout ce que j’ai vu dans les pièces c’est un véritable cauchemar le chambre négligé les vêtements sales les cahiers les cartables ça traîne par terre enfin bref c’est vraiment scandaleux d’autre part les adolescents ils font le bagarre devant le petit avec les couteaux ,les adolescents ils parle vulgaire, mon petit c’est un garçon qui mérite pas ça ce n’est pas de tout ça place dans ce foyer, c’est affreux, mon petit garçon il a plus rien ni sa scolarité diminués, ni son corps devenu maigre ni évolution ni éducation ni rien de tout,
    Le bains existe pas dans l’établissement, le repassage non plus ses vêtements sale, ses affaires volé par les autres, il utilise plus son vélo comme d’habitude, il commence à s’énerver, à angoissé vu que tout le temps le petit demande la juge, le service que il veut rentrer chez lui malheureusement perssonne qu’il écoute, et ça continue ce cochemard jusqu’à aujourd’hui sans aucune raison particulière valable, on comprend pas pourquoi cette placement a à qu’il raison particulière exceptionnelle ??

  24. Boudet davy says:

    Je suis bien d’accord,ils viennent chercher mes enfants mardi qui arrive,leur maman les a abandonné début d’année,ils sont depuis chez moi et tout se passe très bien ils sont heureux et épanouis,mais sur de simples accusations de leur mère,il les ont placé et me les retirent au bout de 8moi,alors que le jugement était au moi de février.
    Je suis demuni,ils ne m’écoutent jamais,je m’inquiète pour mes enfants mais ne peut rien y faire.

  25. Caradec says:

    Bonjour j’ ai besoin d’aide, je suis en prise avec un éducateur de la fondation ildys, qui fait la pluie et le beau dans ma vie..aidez moi svp

  26. abdel says:

    Bonjour mon fils et place depuis âge de 3moi et la il a 11 ans je narrive toujours pas a le récupérer je minquiet pour lui car il a pas éducation maternel et en plus il vient de rentre au collège et du coup il peu partit dans le mauvais chemin car ça famille d’accueil ne donne pas de conseille pour qu’il fasse un chemin droit

  27. DAHLAL says:

    Bonjour
    Mon fils de 6 ans est placé à l’ase le mois juin passé, sous prétexte que mon mari est violent.
    J’ai fait appel et j ai un jugement pour le 24 novembre .
    Sachant que maintenant j’habite seule et j’ai un logement. Le juge des enfants ne me reproche rien juste que l’enfant ne doit pas vivre au domicile conjugal.
    J’ai vraiment besoin d’aide pour récupérer mon fils.

  28. Sandrine Cotedernier says:

    Novembre 23
    Les rapports mensongers des éducateurs sont à vomir
    Une éducatrice a fait enlever des photos de preuves de violence du père sur mon fils sur le portable de ma fille . Maman est folle , les enfants des menteurs …. retour chez le père placement de mon fils en foyer. Moi je n existe pas car infirmière non vaccinée donc complotiste.

  29. VILLET says:

    Je m’appelle Sandrine j’ai mon fils qui a 20ans je devais passer devant la juge en2021 avant que Gaëtan et 18ans mais ça ne s’est pas fait e t il ne veulent pas me redonner mon fils

  30. RAMAYE says:

    Bonjour madame,

    Nous faisons l’objet d’une mesure d’aemo sur une durée d’un an. Jusqu’au mois d’octobre 2024.
    (A la suite de violences dont j’ai été soupçonné d’avoir commis en septembre dernier sur mes deux filles en bas âge).
    La première fois nous avons récupéré nos enfants au bout de l’opp à la suite d’une audience auprès du juge des enfants. Nous avions été évaluer par les travailleurs sociaux en amont de l’audience à la maison de l’enfance d’Orléans.

    Mes enfants ont été vu seuls sans notre présence par les éducateurs mercredi 17 janvier pour un entretien dans leur local.

    Aujourd’hui, le 18 janvier alors que j’étais au travail. Les gendarmes sont venus à mon domicile sans autorisation accompagné des éducateurs sociaux.

    Sont rentrés par le portail ouvert de mon domicile toujours sans autorisation. Et on prit contact avec ma femme qui était dans la véranda en lui expliquant qu’à la suite de l’entretien des éducateurs avec les enfants hier. Que ces derniers eussent donner des révélations sur des nouvelles violences commises par moi-même ou ma femme.

    C’est le juge qui a décidé de placer les enfants à la maison de l’enfance d’après le rapport des éducateurs.
    Ai-je le droit de faire appel de la décision et comment ?
    On nous laisse dans le flou, les enfants sont placés pendant 15 jours d’après la maison de l’enfance que j’ai eu au téléphone.

    Une nouvelle fois nous vivons un cauchemar.
    Je précise que nous n’avons rien à nous reprocher, les enfants ne sont blessés ni maltraité. Et d’après ma femme les enfants ne voulaient pas les suivre. Ils voulaient rester à la maison. Les éducateurs les ont pris de force. Et l’ASE de pithiviers vienne me parler de violences que moi j’aurais commise. Ils verront que sur les examens médicaux qu’il n’y a absolument rien. Dans ce cas comment cela devrait se dérouler cette histoire d’après vous ?
    Nous avons une audience le 29 janvier pour nous expliquer sur les violences qu’on aurait pu commettre…en sachant qu’ils ne sont pas blessés. Même les gendarmes présents ont dit à ma femme qu’ils n’ont rien constaté et qu’ils se portent bien.

    Nous avons contacté un avocat.

    Nous attendons son retour

    Pensez-vous que nous allons récupérer nos enfants.

  31. LEVY says:

    Bonjour,
    Mon fils a été victime d’un signalement non justifié mais là n’est pas mon propos.
    Les services sociaux viennent, dans un premier temps, inspecter le domicile, et ont convoqué le père et l’enfant dans leur service à une date ultérieure. N’ayant qu’une confiance très limitée dans ces services et leurs interprétations fantaisistes des dires des enfants, je me demande si nous n’avons pas intérêt à le faire accompagner par un avocat. Bonne idée ou risque de les braquer? par avance merci de vos lumières.

  32. desneu says:

    bonjour je me permet de vous contacter car j’ai mes 2 enfants placé depuis le 27 décembre en famille d’accueil sauf que depuis sa mes enfant devienne de plus en plus violent la j’ai appris qui donner du sirops à mes enfants pour les nerfs j’autorise pas dutout et je retrouve toujours mes enfants dans un état pitoyable remplis de boutons et personne ce bouge les éducatrice a part me dire on va voir sa c’est tout ce qui fon mes ce bouge pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *