LUEUR D’ESPOIR : UN AVOCAT GÉNÉRAL ÉCLAIRÉ SUR LES DYSFONCTIONNEMENTS JUDICAIRES

Dans cette affaire absolument sordide de viols d’enfants du voisinage par un prédateur, révélée des années après les faits, L’ENFANCE AU COEUR voit une lueur d’espoir :
https://actu.fr/faits-divers/loire-atlantique-20-ans-apres-les-faits-le-violeur-de-petits-garcons-part-en-prison_37301797.html?fbclid=IwAR1Ur9msOl-uzTGVf54xXVMAiNb68q1wQcD9o9GUSqjQV6KN6bidjRPZI-Q
En effet, dans son réquisitoire, l’avocat général a ENFIN pointé la justice qui se trompe, l’enfant qui n’est pas cru, et le fléau “massif et dramatique” de la pédocriminalité. Une fois n’est pas coutume !
Évidemment L’ENFANCE AU COEUR regrette une allusion de ce même avocat général à l’affaire OUTREAU (plutôt sous l’angle de la maldonne alors que nous savons combien les enfants avaient raison) … mais dans l’ensemble ce réquisitoire est remarquable. L’avocat général a dénoncé les erreurs de la justice “l’erreur funeste d’un juge d’instruction”, la faiblesse du nombre de condamnations, la longueur des procédures, la parole niée des enfants, les conduites addictives des victimes. Cela fait du bien !
L’ENFANCE AU COEUR ne peut que se réjouir de cette clairvoyance. Cet avocat général a requis 20 ans de prison – légère déception, mais quand même … Cela dit l’avocat général n’est pas celui qui juge, et L’ENFANCE AU COEUR attend avec beaucoup de curiosité le verdict. En effet le laxisme judiciaire actuel augure assez mal de la réaction des juges du siège à la parole de vérité d’un ministère public clairvoyant ! Cet article de presse est à lire et l’affaire est à suivre. Un petit pas en avant dans l’identification des problèmes, c’est toujours extrêmement réjouissant et L’ENFANCE AU COEUR y voit un élément de satisfaction dans le désert de la protection de l’enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *